Exemples internationaux

À l’étranger, les plantes génétiquement modifiées (GM) sont cultivées depuis 1996. La part des terres agricoles qui leur est dédiée, augmente d’année en année - Aujourd’hui, plus de 12 % des terres agricoles sont plantées en variétés GM.1 Les principales variétés GM cultivées présentent les caractéristiques suivantes :

  • Tolérance aux herbicides (59%)
     
  • Résistance aux ravageurs (15%)
     
  • Tolérance aux herbicides et résistance aux ravageurs combinées (26%)

Actuellement, près de 30 pays dans le monde cultivent des plantes GM, surtout en Amérique du Nord et du Sud, mais aussi en Chine, en Inde et en Australie. Comparée au reste du monde, l’importance de la culture GM est faible en Europe. Seule l’Espagne cultive du maïs Bt résistant aux ravageurs sur environ 20 % des surfaces agricoles dédiées à la culture du maïs.

 

Quatre plantes importantes dont la culture des variétés GM a été autorisée : surface totale cultivée en 2011 et pourcentage des surfaces PGM (rouge) versus non PGM (vert). Illustration: Olivia Zwygart, SCNAT.
Quatre plantes importantes dont la culture des variétés GM a été autorisée : surface totale cultivée en 2011 et pourcentage des surfaces PGM (rouge) versus non PGM (vert). Illustration: Olivia Zwygart, SCNAT.
×
Quatre plantes importantes dont la culture des variétés GM a été autorisée : surface totale cultivée en 2011 et pourcentage des surfaces PGM (rouge) versus non PGM (vert). Illustration: Olivia Zwygart, SCNAT.
Quatre plantes importantes dont la culture des variétés GM a été autorisée : surface totale cultivée en 2011 et pourcentage des surfaces PGM (rouge) versus non PGM (vert). Illustration: Olivia Zwygart, SCNAT.

Les exemples internationaux montrent le potentiel des variétés GM

Les effets d’une variété cultivée sur l’environnement et le revenu des agriculteurs dépendent et du système agricole et des conditions d’utilisation de cette variété ; ceci vaut autant pour les variétés conventionnelles que GM.

Les exemples à l’étranger montrent que les variétés obtenues à l’aide des techniques du génétique vert, ont le potentiel de contribuer à une agriculture durable :

A long terme, de tels effets positifs de plantes GM ne seront possibles que si celles-ci sont cultivées dans un système de culture qui s’en tient aux conditions préalables d’une bonne pratique agricole. En effet, si aucune mesure préventive n’est prise, autant les mauvaises herbes que les ravageurs pourront développer des résistances. Déjà, ces résistances représentent un défi dans certaines régions productrices et réduisent l’utilité des variétés GM.

> pour plus d’informations sur les développements de résistances

> pour plus d’informations sur l’impact sur l’environnement

Les plantes GM dans différents systèmes agricoles

Souvent les plantes GM sont mises en relation avec une agriculture très industrialisée et extensive. En effet, différents exemples de telles cultures GM existent bien. Ainsi, en Argentine, plus de la moitié des terres agricoles sont entre-temps consacrées au soja GM, souvent sous forme de monoculture. Que les agriculteurs argentins misent de la sorte sur une production peu respectueuse de l’environnement, est dû à une politique agricole et économique du pays qui aspire à une augmentation permanente de la production agricole.2 Etant donné que l’Etat n’encourage que peu ou prou les mesures de protection de l’environnement et qu’il perçoit d’énormes taxes d’exportation sur les produits agricoles, il n’est pas étonnant que les agriculteurs préfèrent investir dans une production surtout bon marché. Au Brésil aussi, le soja était déjà cultivé à grande échelle avant même l’introduction du soja GM en 2005. Le soja GM n’est donc pas la raison de l’émergence de monocultures extensives sur de longues années. Mais comme les variétés de soja GM tolérantes aux herbicides permettent des pratiques agricoles simplifiées en même temps qu’elles génèrent des bénéfices comparativement élevés, elles pourraient intensifier le développement de monocultures dans certaines régions de production.3 

Plus de 90 % des agriculteurs qui cultivent des variétés GM sont cependant de petits cultivateurs dans des pays en voie de développement. Sachant qu’ils ne possèdent que quelques hectares de terres, un peu partout les plantes GM ne sont cultivées que sur des surfaces très restreintes. Ainsi, en 2012 p.ex., 15 millions de petits paysans en Chine et en Inde ont cultivé du coton GM sur 15 millions d’hectares de terres – c.-à-d. en moyenne un hectare (ou deux terrains de foot) par paysan.1 

Les agriculteurs suisses pratiquent un système de rotation des cultures selon les « prestations écologiques requises » (PER).4 Donc, même si les variétés GM devaient être cultivées en Suisse, les monocultures pluriannuelles seraient interdites.

 

Littérature

1 James C 2013. Global Status of Commercialized Biotech/GM Crops: 2013. ISAAA Brief  No. 46. ISAAA: Ithaca, NY. Lien

2 Deutsches Ministerium für Ernährung, Landwirtschaft und Verbraucherschutz (2012) Länderbericht Argentinien, Stand Mai 2012. Lien 

3 GM Soy Debate (2009) Agro-ecological impacts of genetically modified soy production in Argentina and Brazil. Lien 

4 Prestations écologiques requises. Office fédéral de l’agriculture. Lien
 

Exemples

agriculture cotton maroc

Coton australien

Moins de pesticides grâce au coton résistant

Un papayer d’Hawaï. Photo: Forest & Kim Starr.

Papaye d'Hawaï

La papaye résistante aux virus protège le rendement

Une moisson de maïs dans l'état de l'Iowa aux États-Unis. Photo: Tim McCabe, USDA Natural Resources Conservation Service.

Maïs des Etats-Unis

Du maïs résistant aux insectes réduit les populations de ravageurs de manière persistante

D'autres thèmes?

Les mauvaises herbes représentent le plus grand problème de la culture de la betterave sucrière car les betteraves poussent lentement et supportent mal leur concurrence. Photo: J. Romeis, Agroscope

Développement de résistances

Un défi constant pour protection des plantes

abeille miel mellifère insecte

Environnement

Le​s​ cultures GM ​bien gérées peuvent contribuer à une agriculture durable

Kartoffeln mit Resistenz gegen Kraut- und Knollenfäule

Des variétés potentielles pour la Suisse

Certaines variétés génétiquement modifiées pourraient contribuer à une agriculture durable en Suisse.